Paradigme du temps

Bien souvent quand nous faisons face à un problème de temps par exemple, notre premier réflexe consiste à rechercher les approches, les astuces ou les méthodes couramment utilisées pour le résoudre.

Pourtant, Albert Einstein nous propose une autre approche : « On ne peut pas résoudre un problème avec le même niveau de pensée que celle qui l’a créé. »

Il nous invite à regarder le problème différemment, à changer de paradigme.

Il en est de même avec la gestion de temps. Les plus belles applications sur notre téléphone ne nous rendront pas experts de la gestion du temps. En revanche, changer notre rapport au temps, où réinventer notre paradigme du temps peut nous permettre de développer les habitudes nécessaires pour reprendre la maîtrise du temps qui passe.

Il y a de nombreuses années pendant une promenade dominicale, un de mes frères, celui-ci m’a posé une question surprenante, intrigante et intéressante.

« Que ferais-tu, si tous les matins tu disposais, 1440 € ? »

« Tu ne peux pas les économiser pour le lendemain ou garder tout ce que tu auras acheté dans la journée. Chaque euro peut être utilisé ou il est perdu à jamais. Alors que ferais-tu ? »

J’ai bien sûr essayé de négocier pour voir s’il n’y avait pas un moyen pour épargner un peu de cet argent non utilisé. J’ai proposé d’assouplir un peu les règles. Mais sa réponse était toujours la même.

« Si tu ne fais rien avec, alors ils sont perdus pour toujours ! »

Prenez le temps d’y réfléchir quelques instants. Que feriez-vous avec une telle ressource tous les jours ?

Vous disposez d’un trésor, que vous ne contrôlez pas. Vous n’avez que 2 choix. L’utiliser ou le perdre à jamais.

Après m’avoir laissé gamberger pendant quelques minutes, il m’a fait constater que chaque jour je disposais de la même fortune.

Chaque jour, nous disposons tous de la même fortune.

Chaque jour, nous pouvons choisir d’utiliser ou de perdre tout ou partie des 1440 minutes qui nous sont offertes. 

Et en une minute, il est possible de faire des choses utiles, importantes et bénéfiques.

  • Apprendre – nous pouvons lire de 250 à 300 mots en une minute.
  • Produire  – nous pouvons écrire un paragraphe de 31 mots en une minute.
  • Communiquer – nous pouvons échanger plus de 200 mots avec nos collègues ou nos proches en une minute.

Chaque minute compte et peut nous rapprocher de nos objectifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *